Rapport ACEPP sur la politique d'accueil des jeunes enfants

Impressions de première lecture du rapport de l’IGAS-IGF, dans le cadre de la revue de dépenses "La politique d’accueil du jeune enfant"

Stéphanie Goyheneix, Présidente de l'ACEPP, partage ici quatre points qui l’ont interpellée à la lecture de ce rapport. Sur chacun de ces points, elle présente d’abord les indications du rapport puis essaie de dégager des perspectives dans notre contexte associatif.

4 points :

1/ Le rapport recommande un objectif qualitatif (public, zones) plutôt que quantitatif quant à la création de places en crèches.

2/ Le rapport confirme l’étude CNAF de 2016 démontrant de fortes disparités de prix de revient suivant le statut juridique du gestionnaire : les crèches collectives à gestion associative ont le plus faible coût.

3/ Le rapport met à l’index un reste à charge des familles très inégal en fonction des types d’accueil.

4/ Le rapport indique un surfinancement public d’au moins 130% sur les micro-crèches dès lors qu’intervient une entreprise ou une collectivité réservataire.

Les acteurs de la politique d’accueil du jeune enfant qui sera écrite dans la prochaine COG de la CNAF auront été, à n’en pas douter, très attentifs à ce rapport ; il en est de même pour les pouvoirs publics. Les prochaines mesures seront déterminantes pour les parents et les enfants. Nous restons en vigilance active…

Le communiqué de la présidence de Stéphanie Goyheneix (à télécharger)

Le rapport (à télécharger)

la synthèse du rapport (à télécharger)